Рефераты Kolomia

Вернуться в Иностранные языки

Kolomia
Kolomia


Les fouilles archéologiqueset les documents témoignent que Kolomia appartient aux villes anciennes de la Galicie. Elle fut mentionnée pour la première fois de 1241, mais selon des savants et des historiens la ville est sûrement plus vieille. Kolomia commença son histoire comme un bourg fortifié militaire, qui protégeait la ligne de défense au Sud-Ouest de la Russie ancienne. Selon les archéologues la forteresse existait déjz au milieu du XH-e siècle.

Presque toutes les vieilles cités russe cessè­rent leurs existances au milieu du XlII-e siècle, quand commencèrent les incursions dévatrices des mongolo-tatares.

Selon toute vraisemblance la forteresse de Kolomia fut incendiée en 1259, sur ordre du voïvode (chef de l'armée) mongolo-tatares Bouroundi. Le voïvode ordonna à Daniil de la Galicie d<^ ruiner toutes les fortifications.

Au milieu du XlV-e siècle les terres de la Galicie furent occupées par la Pologne et de ce temps-là les étrangers ne quittèrent pas ses rues. Les étrangers possédèrent la forteresse. C'éta­ient eux qui choisirent des couleurs pour les premières armoiries de la ville. Le droit de Mag-debourg fut accordé en 1405 en faveur des étran­gers.

Pour assurer la croissance de la ville au point de vue économique furent octroyés un nombre de privilèges importants; le droit de commerce et le droit d'usage sa propre balance. Le magistrat reçut une autorisation d'ouvrir plusieurs corps

de métiers et ateliers, ainsi que le droit de la perception des impôts des villages environnants dans les revenus municipaux. Les attaques des étrangers commencèrent à partir du début du XVI-e siûcle et furent surtout fréquents a par­tir de la première moitié du XVII-e siècle dont amenèrent de grandes ruines. La chronique po­lonaise de 1621 témoigne: "La ville fut incen­diée par les tatars et les gens exilés." Le docu­ment de 1624 annonce que la ville "fut réduite a néant".

Après une telle ruine, il fallait reconstruire Kolomia. Comme la ville n'était pas protégée contre les attaques des envahisseurs et contre l'inondation de la rivière Proute, la ville a été déménagée plus loin au Nord, oc se trouve le centre de la ville actuelle. Le nouveau châteu de Kolomia fut bâti sur une colline. Le château était entouré de profond fosse plein d'eau, l'en­trée de la ville protégée par des pont-levis.

Kolomia se trouvait sur la voie commerciale principale menant de la Pologne vers l'Alle­magne a travers Galitch en direction de Volocht-chine et Danube. Kolomia se. développa à la faveur du commerce transitaire, ainsi que la route passa à travers la ville z Kiev, en Hongrie et en Tchèque.

En 1772, après la première répaptition de la Pologne, F Autriche s' empara de la terre po-koutski avec Kolomia.

En ce temps-là, l'économie de la ville était mal développée à cause d' absence de 1' indu­strie extractive.

L' industrie meunière était 1' une des plus ré­pendues et des plus importantes pour 1' économie de la ville, ainsi que distillerie et poterie.

La construction en 1866 des voies ferrées ayant relié Lvov—Tchernovtsi et en 1876 Lvov— Bucarest accéléra un nouvel essor éco­nomique.

L' imprimerie portant le nom de M

Добавить в Одноклассники    

 

Rambler's Top100